Angela Detanico et Rafael Lain

Arts Plastiques  Villa Kujoyama

Artistes travaillant entre l’art, la poésie et le graphisme, Angela Detanico et Rafael Lain réalisent depuis 2001 une recherche sur la traduction des mots en formes plastiques sonores et visuels. Dans leurs installations, les mots deviennent des étoiles, des vagues, des nuages, ou tout simplement du vent qui souffle. Sémiologue et graphiste de formation, respectivement nés en 1974 et 1973 au Brésil, Angela Detanico et Rafael Lain vivent et travaillent à Paris. En 2002, ils participent au programme du Pavillon au Palais de Tokyo, site de création contemporaine, où ils entament alors leur carrière en tant qu’artistes plasticiens. Lauréats du prix Nam June Paik en 2004, ils représentent le Pavillon brésilien à la biennale de Venise en 2007. Depuis, ils sont invités par de nombreuses institutions à travers le monde entier. Des installations sur le thème du phénomène naturel ont été réalisées dans le cadre des commandes publiques dans le Parc Régional de Lorraine et à l’Institut de Physique du Globe à Paris.
Ils sont allés à la Villa Kujoyama pour faire des recherches sur l’oeuvre du poète Kitasono Katue.

Ce couple de plasticiens brésiliens, graphiste et sémiologue, mène une recherche raffinée et rigoureuse sur la traduction des mots en formes plastiques, sonores et visuelles, ainsi qu’une réflexion sur le rôle symbolique du langage. Pour le festival ¡ Viva Villa !, ils présentent la traduction du poème Espace Monotone du poète Kitasono Katué, figure de la poésie concrète performée au Japon, en forme de sculpture, ainsi que la vidéo qui a servi de point de départ pour la collaboration avec le chorégraphe Takeshi Yasaki à Kyoto. Amoureux du Japon, ils élaborent ainsi un croisement de références à travers une installation fondée sur la mesure étalon du Carré noir de Malevitch, le « white cube » moderniste et l’approche zen du jardin.