Catherine Meurisse

bande dessinée  Villa Kujoyama  2018

Catherine Meurisse est née en 1980. Après un cursus de lettres modernes, elle fait ses études à l’Ecole nationale supérieure Estienne, puis à l’Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs, à Paris. En 2005, elle rejoint l’équipe de “Charlie Hebdo”. Elle dessine également pour Libération, Causette, Télérama, L’Obs, et illustre des livres jeunesse chez Bayard, Gallimard, Nathan, Sarbacane, Phaidon. Elle signe plusieurs bandes dessinées, qui mêlent érudition et humour, et se caractérisent par le dialogue entre les arts : Mes Hommes de lettres, Le Pont des arts, Moderne Olympia… Son album La Légèretéen partie écrit lors d’une courte résidence à la Villa Médicis à Rome en 2015, raconte sa reconstruction à travers les arts, après l’attentat contre Charlie Hebdo. A la rentrée 2018 sortira son prochain album, Les Grands espaces, récit de son enfance à la campagne, où germe sa vocation de dessinatrice.

 « Tout ce que je vois, je ne dois le voir que comme un tableau »

S’appuyant sur cette phrase extraite d’Oreiller d’herbes, Catherine Meurisse propose un travail de dessin librement inspiré du roman de Natsume Sôseki. S’y confronte notamment l’expérience de la beauté occidentale (déjà au centre de l’album La Légèreté ) à celle de la beauté orientale. Par ailleurs, elle cherche à créer une dimension supplémentaire au voyage poétique narré par Sôseki en associant son dessin à la danse.

 

Couverture des Grands espaces, bande dessinée à paraître en septembre prochain, aux éditions Dargaud

 


Crédit photo portrait
© Stefano Candito