Laëtitia Badaut Haussmann

Installation  Villa Kujoyama

Laëtitia Badaut Haussmann vit et travaille entre Paris et Londres. Diplômée de l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy en 2006, elle est lauréate du prix AWARE 2017 (Archives of Women Artists, Research and Exhibitions). Elle a intégré le programme de résidence du Pavillon au Palais de Tokyo en 2011-2012, et a été lauréate de la résidence de la Villa Kujoyama à Kyoto, Japon, en 2016 pour son projet LFCJP16. Elle a présenté un solo show à la FIAC / Secteur Lafayette au Grand Palais (2015). Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions solo ou collectives, parmi lesquelles la Maison Louis Carré avec Lab’Bel (FR), Syntax (Lisbonne, PT), FUTURA (Prague, CZ), MUDAM (LU), Centre Pompidou (Metz, FR), Hepworth Wakefield (G.-B.), @KCUA Gallery (Kyoto, JP), La Galerie (Noisy-le-Sec, FR), VIA FARINI (Milan, IT), Passerelle CAC (Brest, FR), Palais de Tokyo et MAMVP (Paris, FR), MRAC (Sérignan, FR), IAC (Villeurbanne, FR); MMSU (Rijeka, HR); Benaki Museum (Thessaloniki, GR); Gesso Art Space (Vienna, AT). Laëtitia Badaut Haussmann est représentée par la Galerie Allen à Paris où aura lieu une exposition personnelle de l’artiste en septembre 2017.

 

  ¡ Viva Villa !

Exposition de l’installation LFCJP16, Situation A 

L’installation LFCJP16, Situation A fait suite à “Dear Charlotte and Maurice”, inspirée du voyage de Charlotte Perriand au Japon et présentée à la Villa Kujoyama. Il s’agit d’une reconfiguration de l’installation à partir des objets, de tirages ou d’impressions photographiques et des banquettes Tokyo de Charlotte Perriand ainsi que de tapis de tatami qui permet à l’artiste de créer une situation de rencontre entre sa propre expérience du Japon et la réminiscence de la designeuse, suspension spatio-temporelle d’un dépaysement artificiel, mélancolique et réflexif.

Performance le mardi 03 octobre – 15h

LFCJP16 , conférence fantasmée N°3 avec la comédienne Natasha Cashman  

 

Le projet LFCJP16 a été rendu possible dans le cadre d’une résidence à la Villa Kujoyama et reçoit le soutien du DICRéAM – CNC. La production a été réalisée par GHOST HOUSE (directeur artistique et de production – Julien Arnaud).