¡ Viva Villa ! 2017

Après une édition « zéro » en 2016 dans les jardins du Palais-Royal, ¡ Viva Villa !, le festival des résidences d’artistes initié par la Villa Médicis à Rome, la Casa de Velázquez à Madrid et la Villa Kujoyama à Kyoto, s’est déployé à la Cité internationale des arts sur son site au cœur de Montmartre. Du 30 septembre à la Nuit Blanche, le 7 octobre, le public a ainsi eu exceptionnellement accès aux ateliers d’artistes et au jardin pour découvrir les œuvres de plasticiens, de musiciens, d’écrivains, d’artisans d’arts, de cinéastes, de vidéastes ou encore de photographes.

Le festival ¡ Viva Villa ! 2017 réunit les œuvres des artistes des trois prestigieuses résidences artistiques, la Villa Médicis, la Villa Kujoyama et la Casa de Velázquez, autour du thème “Les approches“, mise en évidence de la pluralité des disciplines – arts plastiques, musique, cinéma, littérature, philosophie… – des regards et des conceptions.

 

Pour Cécile Debray et Federico Nicolao, les commissaires de cette édition :

« La spécificité de cette édition réside dans le choix du lieu, la friche artistique de Norvins, à Montmartre, qui autorise une déambulation de studio en studio, de bosquet en terrasse herbeuse, de placette en escalier, d’intérieurs au jardin, comme autant de plans rapprochés puis distanciés, de promenades ponctuées d’arrêts successifs sur des propositions singulières : des photographies de paysages intérieurs, une installation évocatrice d’un voyage au Japon de Charlotte Perriand, des dessins d’espèces animales disparues, une installation vidéo sur des adolescents posant dans leur chambre, des constructions de prisons imaginaires, un cycle de films sur la décolonisation, des photographies matiéristes, un concert électroacoustique, des nymphées en carton, des lectures de rêves comme autant de symptômes de crise de notre époque, une performance faussement burlesque avec pulvérisateur, un arc de pavés de bois brûlés parmi les arbres, une danse performée au piano, une installation autour des mots et de la lune, un ensemble de peintures de natures mortes métaphysiques, des contre-architectures dans le jardin, une lecture ekphrasis dans l’obscurité, des poèmes vidéos dans les interstices du lieu, des meubles en papier, un orgue pour faire entendre le cri du papier, une sculpture flottante, des façades anamorphosées par la vidéo…

En contrepoint de la présentation des travaux des résidents dans les ateliers et les jardins de Norvins, le Festival ¡ Viva Villa ! propose des débats et entretiens qui permettront d’interroger la question de la recherche et de la création artistique et celle bien entendu des résidences d’artistes. Seront ainsi programmées des rencontres entre pensionnaires des différentes résidences dont les travaux forment échos. De nombreux invités participeront aux débats, tables-rondes et entretiens auxquels le public est convié. »

 

Voir la gallery