Pré-programme 2018

Du 29 septembre au 7 octobre : une exposition couvrant tous les étages de la Villa Méditerranée

Débats et rencontres avec les artistes de ¡ Viva Villa ! et de nombreux invités
le 1er octobre : focus professionnel avec les structures de la Région Sud P.A.C.A

Les 2, 4, 5, 6 octobre : cartes blanches aux institutions
Le 2 octobre carte blanche à la Villa Kujoyama de Kyoto
Le 4 octobre  carte blanche à l’Académie des Beaux-Arts
Le 5 octobre carte blanche à l’Académie de France à Rome – Villa Médicis
le 6 octobre  carte blanche à la Casa de Velázquez de Madrid

  • Le 3 octobre : focus programmation jeunesse
  • Les 5, 6, 7 octobre : focus programmation musique contemporaine
  • Tout au long du festival un programme de médiation culturelle comprenant visites et ateliers

sous réserve de modifications

¡ Viva Villa ! 2018
Futur antérieur
Architectures, frontières.

Exposer ensemble les artistes des trois grandes résidences françaises – la Casa de Velázquez, de la Villa Kujoyama et de la Villa Médicis – issus de la promotion 2017/18, tel est le pari de ce festival ¡ Viva Villa ! Au sein d’un bâtiment singulier, remarquable et très présent – la Villa Méditerranée de Stefano Boeri – s’est imposé peu à peu un propos, à partir de résonnances et d’interrogations communes autour de thématiques actuelles, incontournables et essentielles en ces temps incertains : celles des frontières et limites, de l’architecture comme signifiant, des stigmates laissés à travers le temps dans le paysage ou la mémoire. Beaucoup d’œuvres, toutes disciplines confondues – dessin, vidéo, photographie, installation, peinture, musique, cinéma, performance – qui y seront présentées ont pour arrière-plan, plus ou moins affirmé, le politique. Cette inflexion conduit nombre d’artistes d’aujourd’hui à revisiter l’art des années 70 et 80, les années Fluxus, Arte Povera, néo-dada, pop et post-modernes autour des écritures d’anticipation et de science-fiction.

Ainsi, le parcours proposé ménage des échos avec quelques acteurs singuliers de la scène artistique des années 60-70. Il rend hommage simultanément à l’ombre tutélaire de Gordon Matta-Clark et de ses actions déconstructives d’anarchitecte, aux performances vocales, les « Crirythmes », de François Dufrêne et au compositeur Alvin Curran, figure importante de la culture musicale underground et expérimentale des années 70.

L’exposition est ensuite articulée en grands thèmes qui permettent de confronter les différentes œuvres qui trouvent-là une nouvelle amplitude : Futures archéologies, Architectures fantômes et futuristes, Résurgences et apparitions, Stigmates urbains entre mémoire et organicité, Murs, Paysages en question, Usages de l’architecture (niveau médian), Transparence et visibilité (niveau supérieur).

Architectures futuristes désertées et ruinées, constructions imaginaires utopistes et intérieures, maquettes de processus de destruction organique, vidéos sur l’espace urbain militarisé, séries photographiques sur des digues anti-tsunami qui balafrent le paysage, ufologie et phénomènes spectraux, résurrection par la peinture d’artistes femmes oubliées, ballet de migrants et de douaniers autour d’une frontière, installation sonore et plastique de verres, langues enfermées et empêchées dans des globes, motifs de portes murées et éventrées, séries de murs, de façades, de pierres tombales aux plaques arrachées, cartographie de symptômes du bâtiment de Boeri, pièce musicale pour instruments de musique mécanisés… autant d’expressions et de motifs qui invitent à penser notre époque – celle de dérèglement climatique, de déplacements migratoires, de frontières invisibles, de crises politiques et identitaires, de sophistication technologique et d’ouverture très grande des écritures artistiques. Se dessine en creux le portrait d’une génération d’artistes impliqués, engagés à la fois dans le monde et dans les questions de formes.

Samedi 29 septembre

INAUGURATION, en matinée

Avec les performances de : Roque Rivas, Marie Schneider, Frédéric Blondy

DEBATS & RENCONTRES, en après-midi

Arène : « Femmes »   avec Muriel Mayette-Holtz, Charlotte Fouchet-Ishii, Cécile Debray, Bénédicte Aillot, Maria Inès Rodriguez, Macha Makeïeff, Giulia Andreani, Randa Maroufi et Olivia Rosenthal

Arène : « Architectures » avec Ila Bêka, Sylvain Couzinet-Jacques, Louise Lemoine et Marc Leschelier

Rencontre avec Etel Adnan et Chiara Parisi

Rencontre avec Stefano Boeri et Koo Jeong-A

FILM ET CONCERTS, en soirée

Film « La Maddalena » d’Ila Bêka et Louise Lemoine

Concert de Roque Rivas

Concert d’Alvin Curran

Dimanche 30 septembre

RENCONTRE AUTOUR DES LIVRES D’ARTISTES, en matinée

Performance de Marie B. Schneider

Rencontre avec Boris Bergmann, Sylvain Couzinet-Jacques, David De Beyter, Frédéric Dialynas Sanchez, Juliette Le Roux, Amélie Scotta et Stéphanie Solinas

ARENES & RENCONTRES, en après-midi

Arène : « Les frontières de l’objet » avec Pauline Abascal, Clément Carat, Laureline Galliot, Claire Lavabre et Mathieu Peyroulet Ghilini

Déambulation dans la Villa Méditerranée : un projet d’Alessandra Monarcha et Odysseas Yiannikouris

Rencontre : « Géographies de la parole et de la représentation » avec Christian Merlhiot et Camille de Toledo

Lundi 1er octobre

PRESENTATION DES TROIS INSTITUTIONS :

L’Académie de France à Rome – Villa Médicis de Rome, la Casa de Velázquez de Madrid, la Villa Kujoyama de Kyoto par les directeurs respectifs en présence de Florian Laurençon

DEBATS en matinée et après-midi

Arène : « Les résidences d’artistes en Région Sud P.A.C.A : une ouverture sur l’Europe»

Arène : « Vers de nouvelles résidences » avec Stéphane Ibars (Collection Lambert), Yann Charbonnier (Fondation Lagardère)

Arène : « L’art contemporain et le musée »

sous réserve de modifications

PERFORMANCES, RENCONTRE et CONCERT en soirée

Restitution de Boris Bergmann « Dérives »

Lecture de textes avec Dominique Bluzet et Muriel Mayette-Holtz

Rencontre « temps libre – temps de travail en résidence » avec Arno Bertina

Concert de Magik Malik

Mardi 2 octobre

CARTE BLANCHE A LA VILLA KUJOYAMA, à partir de 18 h

Spectacles danse et théâtre avec Thomas Bouvet et  Mylène Benoît

Mercredi 3 octobre

JOURNEE JEUNESSE : ateliers, rencontres

Jeudi 4 octobre

CARTE BLANCHE A L’ACADEMIE DES BEAUX-ARTS

Film « Chaos » de Coline Serreau

Vendredi 5 octobre

CARTE BLANCHE A L’ACADEMIE DE FRANCE A ROME – VILLA MÉDICIS, à partir de 18 h

Concert d’Aurélien Dumont avec l’ensemble de musique contemporaine :  2e2m

Performance de Simon Rouby

Samedi 6 octobre

CARTE BLANCHE A LA CASA DE VELAZQUEZ à partir de 18 h

Concert de Didier Rotella et Joan Magrané Figuera avec l’Ensemble Orchestral Contemporain

Film « Les oubliés de Norviliskes » de Dmitry Makhomet