Programmation

Découvrir la brochure complète du Festival

Du 29 septembre au 7 octobre : une exposition couvrant tous les étages de la Villa Méditerranée

Débats et rencontres avec les artistes de ¡ Viva Villa ! et de nombreux invités
le 1er octobre : focus professionnel avec les structures de la Région Sud P.A.C.A

Les 2, 4, 5, 6 octobre : cartes blanches aux institutions
Le 2 octobre carte blanche à la Villa Kujoyama de Kyoto
Le 4 octobre  carte blanche à l’Académie des Beaux-Arts
Le 5 octobre carte blanche à l’Académie de France à Rome – Villa Médicis
le 6 octobre  carte blanche à la Casa de Velázquez de Madrid

  • Le 3 octobre : focus programmation jeunesse
  • Tout au long du festival un programme de médiation culturelle comprenant visites et ateliers

sous réserve de modifications

¡ Viva Villa ! 2018
Futur antérieur
Architectures, frontières.

Exposer ensemble les artistes des trois grandes résidences françaises – la Casa de Velázquez, de la Villa Kujoyama et de la Villa Médicis – issus de la promotion 2017/18, tel est le pari de ce festival ¡ Viva Villa ! Au sein d’un bâtiment singulier, remarquable et très présent – la Villa Méditerranée de Stefano Boeri – s’est imposé peu à peu un propos, à partir de résonnances et d’interrogations communes autour de thématiques actuelles, incontournables et essentielles en ces temps incertains : celles des frontières et limites, de l’architecture comme signifiant, des stigmates laissés à travers le temps dans le paysage ou la mémoire. Beaucoup d’œuvres, toutes disciplines confondues – dessin, vidéo, photographie, installation, peinture, musique, cinéma, performance – qui y seront présentées ont pour arrière-plan, plus ou moins affirmé, le politique. Cette inflexion conduit nombre d’artistes d’aujourd’hui à revisiter l’art des années 70 et 80, les années Fluxus, Arte Povera, néo-dada, pop et post-modernes autour des écritures d’anticipation et de science-fiction.

Ainsi, le parcours proposé ménage des échos avec quelques acteurs singuliers de la scène artistique des années 60-70. Il rend hommage simultanément à l’ombre tutélaire de Gordon Matta-Clark et de ses actions déconstructives d’anarchitecte, aux performances vocales, les « Crirythmes », de François Dufrêne et au compositeur Alvin Curran, figure importante de la culture musicale underground et expérimentale des années 70.

L’exposition est ensuite articulée en grands thèmes qui permettent de confronter les différentes œuvres qui trouvent-là une nouvelle amplitude : Futures archéologies, Architectures fantômes et futuristes, Résurgences et apparitions, Stigmates urbains entre mémoire et organicité, Murs, Paysages en question, Usages de l’architecture (niveau médian), Transparence et visibilité (niveau supérieur).

Architectures futuristes désertées et ruinées, constructions imaginaires utopistes et intérieures, maquettes de processus de destruction organique, vidéos sur l’espace urbain militarisé, séries photographiques sur des digues anti-tsunami qui balafrent le paysage, ufologie et phénomènes spectraux, résurrection par la peinture d’artistes femmes oubliées, ballet de migrants et de douaniers autour d’une frontière, installation sonore et plastique de verres, langues enfermées et empêchées dans des globes, motifs de portes murées et éventrées, séries de murs, de façades, de pierres tombales aux plaques arrachées, cartographie de symptômes du bâtiment de Boeri, pièce musicale pour instruments de musique mécanisés… autant d’expressions et de motifs qui invitent à penser notre époque – celle de dérèglement climatique, de déplacements migratoires, de frontières invisibles, de crises politiques et identitaires, de sophistication technologique et d’ouverture très grande des écritures artistiques. Se dessine en creux le portrait d’une génération d’artistes impliqués, engagés à la fois dans le monde et dans les questions de formes.

 

Samedi 29 septembre 

11h-13h  Inauguration

15h-16h   Rencontre : « La parité à l’épreuve de la programmation et du choix des artistes, pensionnaires ou comédiennes »
avec Cécile Debray, Bénédicte Alliot, Macha Makeïeff
modération par Charlotte Fouchet-Ishii

16h-17h   Conversation
Maria Inès Rodriguez
en dialogue avec Giulia Andreani (Villa Médicis), Randa Maroufi (Casa de Velázquez) et Olivia Rosenthal (Villa Kujoyama)

17h-18h   Conversation : « Architectures »
avec Ila Bêka (Villa Kujoyama), Sylvain Couzinet-Jacques (Casa de Velázquez), Louise Lemoine (Villa Kujoyama), et Marc Leschelier (Villa Médicis)

18h-18h30   Rencontre (conversation filmée)
avec Etel Adnan et Chiara Parisi

18h30-19h30   Rencontre
avec Koo Jeong-A

suivie de la projection de  La Maddalena, de Ila Bêka et  Louise Lemoine (Villa Kujoyama)

21h-22h   Concerts

Dimanche 30 septembre

10h – 11h30   Conversation « Une matinée avec les livres d’artistes »

Federico Nicolao, commissaire du festival, réunit pour une matinée dédiée au Livre d’artistes quelques-uns des pensionnaires des trois institutions pour analyser l’émergence de l’édition dans les pratiques artistiques contemporaines.

 

11h30 – 13h   Conversation : « Les frontières de l’objet »
avec Pauline Abascal (Villa Kujoyama), Clément Carat (Casa de Velázquez), Laureline Galliot (Villa Kujoyama), Claire Lavabre (Villa Médicis) et Matthieu Peyroulet-Ghilini (Villa Kujoyama)
modération par Federico Nicolao

 

15h – 19h30     Rencontres « Géographies de la parole et de la représentation »

 

 

Lundi 1 octobre

 

JOURNEE PROFESSIONNELLE

10h – 11h30   Introduction 

Les commissaires accueillent le public et présentent la journée en présence de Florian Laurençon, Directeur Général Adjoint de l’éducation, de la culture et de la jeunesse de la Région Sud, Provence-Alpes-Côte d’Azur. Les directeurs présentent la Casa de Velázquez, la Villa Kujoyama et la Villa Médicis.

11h30 – 13h   Table ronde  “Les résidences d’artistes en Région Sud Provence-Alpes-Côte-d’Azur : une ouverture sur l’Europe”
En présence de :
Actoral, Festival international des arts et des écritures contemporaines | Hubert Colas, directeur
L’Association des Centres Culturels de Rencontres | Isabelle Battioni, déléguée générale et Ilinca Martorell, chargée de mission résidences
La Chartreuse | Catherine Dan, directrice
Centre international de recherche sur le verre et les arts plastiques | Isabelle Reiher, directrice
Fondation Hartung-Bergman | Thomas Schlesser, directeur
Modération par Pascal Neveux, directeur du FRAC PACA

15h– 16h30   Table ronde  “Vers de nouvelles résidences”
En présence de :
Collection Lambert en Avignon | Stéphane Ibars, responsable de la coordination artistique des relations publiques et de la programmation culturelle
Espace de l’art concret | Fabienne Grasser-Fulchéri, directrice
Fondation Camargo | Julie Chénot, directrice
Fondation Jean-Luc Lagardère | Yann Charbonnier, ancien lauréat
Triangle | Céline Kopp, directrice
Modération par Jean-Pierre Blanc, directeur de la Villa Noailles 

16h30– 18h   Table ronde  “L’Art contemporain et le musée”
En présence de :
Fondation Vincent Van Gogh Arles | Bice Curiger, directrice
[MAC] Musée d’art contemporain de Marseille | Thierry Ollat, directeur
Musées de MarseilleXavier Rey, directeur
Musée de l’Orangerie | Cécile Debray, directrice
Musée Picasso d’Antibes | Jean-Louis Andral, directeur et Laure Lanteri, responsable du service des Publics
Nouveau Musée National de Monaco | Cristiano Raimondi, responsable du développement
La Villa Arson | Eric Mangion, directeur du centre d’art
Modération par : Jean-François Chougnet, directeur du Mucem

18h30– 19h30   Rencontre  “Temps libre – temps de travail en résidence”
avec Arno Bertina, écrivain et ancien pensionnaire de l’Académie de France à Rome (2004 – 2005)

20h30– 21h     Lecture de Boris Bergmann (Villa Médicis)
DOS AU MONDE / Deuxième dérive, théorique

Mardi 2 octobre

17h30– 18h30     FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur (20, boulevard de Dunkerque – 13002 Marseille)
Conversation “Un autre rapport au livre”
avec Federico Nicolao
un projet en collaboration avec le FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur

CARTE BLANCHE A LA VILLA KUJOYAMA à partir de 18 h

16h– 16h45   L’École(s) du Sud
Echange entre directeurs des écoles d’art

16h45– 17h30   Focus sur les métiers d’art

17h30– 18h15   Parcours singulier et retours d’experience
avec Benoit Buquet, Catherine Meurisse, Pauline Abascal et Béatrice Balcou

19h15– 20h15   Danse “Gikochina-sa”
de Mylène Benoit

20h30– 21h30     Lecture “Larmes”
Mise en espace – lecture conçue par Thomas Bouvet interprétée par Yann Boudaud.

Mercredi 3 octobre

JOURNEE JEUNESSE

En journée
Des ateliers sont articulés autour des thématiques de l’exposition comme l’architecture, les frontières, mais également autour de différentes pratiques artistiques comme le dessin, la vidéo, la peinture, le cinéma, la photographie, ou encore la sculpture.

10h-12h & 14h-16h    Atelier
avec Aurélia Frey
Ancienne membre de la Casa de Velázquez (2008-2010), la photographe Aurélia Frey animera deux ateliers de deux heures autour de la fabrication de cyanotypes : procédé photographique monochrome négatif ancien en vue de créer un petit herbier.
à 10h pour les enfants de 6 à 11 ans
à 14h pour les jeunes de 12 à 16 ans

12h    Rencontre
avec Aurélia Frey : Frontières et passages, entre photographie et littérature
présentation de deux publications/« Calle del Barco » et « Apnée »

16H30-18h    Projection “Persepolis”
réalisé par Marjane Satrapi et Vincent Paronnaud

17h30– 18h30   FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur (20, boulevard de Dunkerque – 13002 Marseille)
Performance [Eï iria ïl éia (Je suis ton autre, mon frère)
de Moussa Sarr (Villa Médicis)
un projet en collaboration avec le FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur

Jeudi 4 octobre

18h– 19h  FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur (20, boulevard de Dunkerque – 13002 Marseille)
lecture de Boris Bergmann (Villa Médicis)
DOS AU MONDE / Troisième dérive, intime
un projet en collaboration avec le FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur

 

CARTE BLANCHE A L’ACADEMIE DES BEAUX-ARTS à partir de 15h

Partenaire du festival ¡ Viva Villa ! l’Académie des beaux-arts organise dans ce cadre, et pour la première fois depuis sa création en 1816, une séance plénière « décentralisée ». Le Bureau de l’Académie a décidé de consacrer la partie « débat » de cette séance au rôle des collectivités territoriales dans la politique culturelle. Instance consultative auprès des pouvoirs publics, l’Académie des beaux-arts mène en effet, en dehors de ses missions de soutien à la création artistique et de défense du patrimoine artistique de la France, une activité de réflexion sur les questions d’ordre artistique lors de ses séances hebdomadaires au cours desquelles elle convie régulièrement des personnalités du monde culturel et politique à intervenir.

Cette séance statutaire du jeudi 4 octobre 2018 est suivie d’une discussion avec les membres de la section de Photographie de l’Académie autour du thème retenu pour l’édition 2018 du festival, « Frontières », puis de la projection du film « Chaos » de Coline Serreau, dernière membre élue de la Compagnie dans la section des Créations artistiques dans le cinéma et l’audiovisuel.


15h   Séance plénière décentralisée de l’Académie des beaux-arts à Marseille
Approbation du procès-verbal de la séance du mercredi 26 septembre 2018
Point d’actualité de Laurent Petitgirard, Secrétaire perpétuel de l’Académie des beaux-arts
Déclaration de vacances de fauteuils
Intervention de Jean-Marie Pontier, professeur émérite en droit public de l’université d’Aix-Marseille : les collectivités territoriales et la culture, des compétences partagées et des initiatives diversifiées
Echange avec des élus sur les politiques culturelles des collectivités territoriales
Intervention de François Chaslin, correspondant de la section d’Architecture de l’Académie des beaux-arts : le Mucem de Rudy Ricciotti

18 h 00   Carte blanche à l’Académie des beaux-arts
« Frontières » – discussion avec Bruno Barbey, Jean Gaumy et Sebastião Salgado, membres de la section de Photographie de l’Académie des beaux-arts

20 h 00   Projection du film « Chaos » (2001)
de Coline Serreau, membre de la section Créations artistiques dans le cinéma et l’audiovisuel de l’Académie des beaux-arts

 


Vendredi 5 octobre

CARTE BLANCHE A L’ACADEMIE DE FRANCE A ROME – VILLA MÉDICIS, à partir de 18 h

16h30– 17h    Lecture de Boris Bergmann (Villa Médicis)
DOS AU MONDE / Ultime dérive, romaine

17h-18h   Présentation de la nouvelle promotion des pensionnaires 2018-2019
avec Julia Blondeau, Rebecca Digne, Amalia Finkelstein, Hélène Giannecchini, Lola Gonzàlez et François Hébert, Pauline Lafille, Thomas Lévy-Lasne, Mathieu Lucas, Léonard Martin et Riccardo Venturi

18h-19h   Conversation “Porosité interdisciplinaire”
avec Laurent Bazin et Alvise Sinivia

20h15-20h45   Performance “ALMAJIR”
de Simon Rouby

21h-21h45   Concert “Baïnes”
de Jennifer Douzenel et d’Aurélien Dumont avec l’ensemble de musique contemporaine :  2e2m

Performance de Simon Rouby

Samedi 6 octobre

CARTE BLANCHE A LA CASA DE VELAZQUEZ à partir de 15 h

15h   FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur (20, boulevard de Dunkerque – 13002 Marseille)
Rencontre et discussion entre David de Beyter (Casa de Velázquez) et Émilie Flory, commissaire d’exposition indépendante
un projet en collaboration avec le FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur

17h   Dévoilement de la fresque réalisée 
avec Juliette Le Roux


17h15-18h15   Conversation “Mises en scène de la frontière : enjeux politiques et artistiques”

avec Clément Carat, Dmitri Makhomet et Randa Maroufi et Marko Tocilovac, membre chercheur de l’École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez — EHEHI)
invitée Marie José Mondzain, philosophe et directeur de recherche émérite au CNRS

18h30-20h15    Projection “Les oubliés de Norviliskes”
film documentaire de Dmitri Makhomet
suivie d’un échange avec le réalisateur animé par Eric Vidal, critique


21h00   Concert-lecture

Concert de Didier Rotella et Joan Magrané Figuera avec l’Ensemble Orchestral Contemporain, direction Daniel Kawka